Mieux comprendre la méditation

La méditation est devenue la grande mode du moment. Si c’est juste une tendance, l’engouement pour la méditation s’éteindra et les gens passeront à autre chose. Alors, devez-vous vous y mettre ? Si vous n’en êtes pas convaincu, vous devez sans doute vous informer sur les vertus de cette pratique avant de prendre votre décision.

Les principes de la méditation

Méditer, c’est d’abord et surtout s’entraîner à contrôler son attention et à empêcher son esprit à vagabonder ou à se laisser distraire. Il ne s’agit pas de lutter contre ses pensées comme si elles sont toutes mauvaises ou néfastes. Non, il est question d’une volonté douce dans une démarche de lâcher-prise. L’important, c’est de ne pas s’attacher aux pensées qui peuvent surgir à tout moment, de les laisser défiler sans essayer de les retenir et surtout, de ne pas se laisser envahir par elles. La méditation permet aussi de mieux se connaître, d’arriver à se connecter sur soi.
Maintenant que vous comprenez les grands principes de la méditation, parlons des différents types de méditation. La méditation de pleine conscience est l’une des plus courantes et compte parmi les plus efficaces en la matière. Pour savoir comment méditer efficacement, il est possible de s’inscrire à des ateliers de réduction de stress. Sachez que des hôpitaux, des cliniques et des écoles proposent des séances de méditation de pleine conscience pour aider des patients stressés, angoissés, anxieux et dépressifs. Il y a également la méditation transcendantale ou MT basée sur la tradition védique de l’Inde. Il en existe une version avec mantra. À vous de choisir celle qui vous convient le mieux.

Plusieurs types de méditation efficaces

La méditation se décline en diverses techniques. Optez pour celle qui vous ressemble le plus ou celle qui vous aide à mieux vous relaxer, à moins déstresser. Pour cela, il faut peut-être en étudier quelques-unes avant de tomber sur le type de méditation qui vous fait le plus grand bien. Il y a par exemple la méditation Vipassana, une pratique bouddhiste traditionnelle née en Birmanie, mais largement répandue dans le monde aujourd’hui. La pratique consiste à maintenir le contrôle sur la respiration et sur les sensations du corps. Si cette méthode vous intéresse, il faut que vous vous inscriviez à une retraite de 10 jours pendant lesquels vous en apprendrez la base.
Puis, il y a la pratique appelée zazen, une combinaison du taoïsme et du bouddhisme. La pratique doit se faire dans un contexte très ritualisé. Elle n’est donc pas faite pour tout le monde.
Dans tous les cas, quel que soit le type de méditation que vous choisissez, la pratique vous aidera à vous concentrer davantage sur les sentiments positifs. Les sentiments toxiques ou néfastes auront donc moins de place dans votre esprit et dans votre cœur. Essayez la méditation pour en retirer le plus de profit possible. Si vous n’y arrivez pas à la première séance, ne baissez pas les bras. Réessayez à nouveau. Vous pouvez essayer de méditer seul, en groupe ou avec l’aide d’un coach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *